Émeutes de Zemmouri : Des peines d’un an et dix-huit mois de prison ferme requises

El Watan, 13 mai 2010

Les personnes mises en cause dans les affrontements ayant ébranlé la localité de Zemmouri, suite à la mort du jeune Balarbi Hamza, en mars dernier, ont été jugées, dans la soirée d’avant-hier, par le tribunal pénal de Boumerdès.

Les mis en causes ont été jugés pour les chefs d’inculpation « attroupement illicite, détention d’armes blanches, destruction de biens publics et atteintes aux agents de l’ordre ». Trois d’entre eux avaient été placés, rappelons-le, sous mandat dépôt par le procureur de Boumerdès au lendemain de leur arrestation. Le représentant du ministère public a requis contre eux une peine de 18 mois de prison ferme. Les 14 autres personnes citées dans cette affaire, accusées d’avoir pris part aux incidents de Zemmouri ont été libérées au lendemain de leur interpellation. Lors de leur jugement, le procureur de la République a requis contre elles une peine d’un an de prison ferme. Le verdict sera prononcé le 18 mai.

Par R. K.

 
Version imprimable
Révoltes 
www.algeria-watch.org