Timezrit (Boumerdès) : Les citoyens en colère

El Watan, 9 décembre 2009

Des centaines de citoyens ont manifesté hier devant le siège de l’APC de Timezrit, une commune située à 45 km à l’est de Boumerdès.

L’action avait été décidée lors d’une réunion des comités de village, la semaine dernière. Dès les premières heures de la journée, les habitants se sont rassemblés devant le siège de l’APC qu’ils ont fermée, empêchant l’accès aux bureaux. Les manifestants ont aussi bloqué la circulation routière au lieudit Thaâwint Thassmat, sur le CW 151, à l’aide de troncs d’arbres et autres objets. Ils ont également fermé la route qui relie leur localité à celle de Aït Yahia Moussa (Tizi Ouzou). Ils s’insurgent contre le blocage du programme d’aide à l’habitat rural (Fonal) et réclament l’assouplissement des procédures d’obtention et d’octroi de cette aide. « Notre commune n’a bénéficié que de 250 aides, alors que le nombre de demandeurs dépasse les 2000 », nous dit un protestataire.

Et d’ajouter : « Dernièrement, notre commune a bénéficié d’un quota de 500 aides dans le cadre du Plan de proximité et de développement rural intégré (PPDRI), mais rien n’est encore fait. » « Nos responsables n’ont rien fait pour aider les citoyens, notamment pour l’obtention de certificats de possession de terrains, ce qui constitue un grand obstacle », nous dit un autre citoyen. « Le président de l’APC a promis à tous l’accès à cette aide, mais ce n’est que mensonge », enchaîne notre interlocuteur. Les protestataires réclament en outre le lancement des projets inscrits au profit de la commune, à l’instar de la réalisation d’un lycée, d’une bibliothèque communale et d’une polyclinique.

Ces projets connaissent des blocages en raison de problèmes liés au foncier ainsi qu’au blocage de l’APC depuis le mois de février dernier, date de retrait de confiance à l’actuel P/APC par les deux tiers de l’assemblée. Les protestataires demandent, par ailleurs, le revêtement des pistes des villages, à l’exemple de celle qui relie le village Izrarathen au chef-lieu communal. Ils réclament en outre la dotation des écoles des villages et le CEM du chef-lieu en cantines scolaires et en chauffages. En milieu de journée d’hier, une délégation des protestataires a été reçue par le P/APC auquel une plateforme de revendications a été remise.

Par M. Z.

 
Version imprimable
Emeutes  
www.algeria-watch.org