Ouargla : Les habitants de Rouissat barrent la route

El Watan, 20 octobre 2009

Des manifestations ont éclaté avant-hier dans la commune de Rouissat, la plus peuplée de Ouargla avec environ 65 000 habitants ; elles se sont déroulées sans incident et sans heurt avec la police et la gendarmerie dépêchées sur les lieux.

Les habitants de la commune de Rouissat, en majorité des jeunes, ont barré la principale artère de cette commune – une partie de la route Slimani Mohamed et son prolongement, le chemin 203 vers l’APC et la localité d’El H’deb – avec des pierres, des fûts et des pneus brûlés. Ils veulent, disent-ils, attirer l’attention des autorités et des responsables sur les nuisances et la dégradation de leur environnement dues aux grands travaux du réseau d’assainissement non achevés depuis 2008, qui touchent et gênent encore en plusieurs endroits sur les axes cités et certaines rues secondaires ainsi que sur la situation globale sociale invivable et infrastructurelle de cette commune. Les manifestants ont, en fin de journée, affiché en divers endroits publics un communiqué adressé à la population locale pour un regroupement pacifique, le 19 octobre à 8h au lieudit arrêt Aâmar, une rue perpendiculaire servant depuis longtemps de marché sommaire de fruits et légumes sous le mot d’ordre « Pour une ville en bonne santé et propre ». Le communiqué affiché énonce huit revendications.

Les manifestants exigent des responsables locaux une solution rapide au problème des égouts dans tous les quartiers de la commune ; la réfection et le bitumage de tous les axes routiers détériorés par les grands travaux du projet d’assainissement ; le réaménagement de tous les trottoirs pour faciliter la circulation des piétons et des véhicules. Les revendications portent aussi sur les questions sociales, entre autres, la résolution du chômage, principal problème de la commune. Les habitants de Rouissat réclament aussi des solutions aux nuisances générées par les amoncellements d’ordures, facteurs de maladies et d’épidémies ; la réalisation de services publics (sapeurs-pompiers...), de petites aires de jeu et de stades pour les jeunes ; la réhabilitation du centre de santé de la commune qui ne répond plus aux normes et aux besoins des citoyens, etc. L’amélioration de l’état des écoles primaires et établissements secondaires, toujours caractérisés par un manque d’enseignants et une insuffisance de classes, fait partie également des revendications des manifestants. Ajouter à cela l’amélioration des transports en augmentant les moyens de transport, notamment scolaires, avec l’aide de l’Apc. Les manifestants se sont dirigés hier matin vers l’Apc de Rouissat pour présenter leurs doléances et interpeller le conseil exécutif sur leur situation. Les manifestants se sont par la suite dispersés, laissant derrière eux les dernières fumées et les cendres de pneus consumés, des débris, des pierres et divers objets hétéroclites ayant servi à barrer l’axe principal à deux sens menant à Rouissat et à la localité d’El H’deb.

Par Z. L.

 
Version imprimable
Emeutes  
www.algeria-watch.org