Visite de Mohamed Bedjaoui à Moscou

Intensifier la dynamique de partenariat

Par : APS, Liberté, 15 avril 2007

Mohamed Bedjaoui et son homologue se sont félicités de la densification des projets de coopération dans le secteur énergétique et la réactivation de la commission mixte qui a tenu deux réunions en l’espace d’une année.
Le ministre des Affaires étrangères, Mohammed Bedjaoui, qui effectue une visite officielle à Moscou, a eu vendredi une activité intense dans la capitale russe, a-t-on indiqué de source diplomatique. Il a ainsi eu des entretiens séparés avec, successivement, son homologue russe, Sergueï Lavrov, le secrétaire du Conseil de sécurité russe, M. Igor Ivanov, et le vice-Premier ministre, M. Sergueï Nuritckine. Le chef de la diplomatie algérienne a en outre animé une conférence de presse avec son homologue russe, indique-t-on de même source. Mohamed Bedjaoui a examiné avec ses interlocuteurs le développement des relations bilatérales. Il a également procédé avec M. Lavrov, d’abord, et M. Ivanov, ensuite, à un échange de vues sur les questions internationales et régionales d’actualité. Le ministre d’État et les hauts responsables russes ont exprimé, lors de chaque rencontre qu’ils ont eue, leur “satisfaction au sujet de l’évolution des relations de coopération et de dialogue politique existant entre l’Algérie et la Russie”, a relevé la même source. Les relations entre les deux pays avaient “connu une impulsion nouvelle à la faveur de la visite du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à Moscou en 2001, et celle du président russe Vladimir Poutine à Alger, l’année dernière”, a-t-on ajouté. C’est au cours de la visite du président Bouteflika en Russie qu’a été signé l’accord de partenariat stratégique entre l’Algérie et la Russie. M. Bedjaoui et M. Nuritchkine “se sont félicités de la densification des projets de coopération dans le secteur énergétique, de la réactivation de la commission mixte qui a tenu deux réunions en l’espace d’une année et du dynamisme qui sera insufflé au Conseil bilatéral des hommes d’affaires”, a-t-on souligné. Ils ont inventorié les projets en cours dans divers secteurs ainsi que ceux relatifs au renforcement du cadre juridique bilatéral, en perspective de la visite prochaine du Premier ministre russe, M. Mikhaël Fradkov, à Alger. Le ministre d’État s’est entretenu, tant avec M. Lavrov qu’avec M. Ivanov, des principales questions internationales et régionales, notamment la situation en Irak, le conflit israélo-palestinien et le processus de décolonisation au Sahara occidental. Sur ce dernier point, M. Bedjaoui et les deux hauts responsables russes ont notamment souligné “leur convergence de vues sur la nécessité de faire appliquer au problème sahraoui, qui oppose le Maroc et le Front Polisario, le principe cardinal d’autodétermination dans le cadre des Nations unies”, a-t-on relevé de même source. “Une solution, comme celle préconisée par le Maroc, d’autonomie interne dans le cadre d’une souveraineté marocaine préalablement affirmée sur le Sahara occidental, ne pourrait en aucun cas être avalisée par le Conseil de sécurité sans heurter gravement la légalité internationale à laquelle l’Onu est fortement attachée” depuis le début du conflit dans ce territoire, il y a 30 ans, affirme-t-on de même source. Du reste, Russes et Algériens “conviennent que la Minurso (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental) perdrait sa raison même d’exister dès lors qu’elle n’avait été créée que pour organiser le référendum d’autodétermination du peuple sahraoui”, souligne-t-on.

APS

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org