L’opération a provoqué une grande panique

Les terroristes ont fait exploser un gazoduc entre Skikda et Jijel

El Khabar, 14 avril 2007

Dans la nuit de Mercredi à Jeudi, un groupe terroriste dont on ne connaît ni le nombre ni l’identité, a fait exploser le gazoduc qui alimente les habitants de la wilaya de Jijel en gaz naturel, qui prend sa source du complexe de liquéfaction du gaz naturel dans la région industrielle de Skikda.
Selon des sources locales, l’opération de sabotage a touché le gazoduc, traversant la région forestière située dans les hauteurs de la région de « Ain Sebih », près des montagnes d’ « El Maqtâa » sur les frontières entre les wilayas de Skikda et Jijel. D’importantes quantités de gaz naturel se sont échappées à cause de la déflagration qui a endommagé une importante partie du gazoduc. Les habitants des régions avoisinantes, pris d’une grande panique, voulaient savoir d’où venait le bruit, en l’absence d’informations déterminant la nature de l’incident.
Les forces de l’Armée sont intervenues, directement après l’explosion et ont encerclé l’endroit. Elles ne sont parvenues à assurer le chemin aux équipes de la protection civile, des wilayas de Skikda et de Jijel, que plusieurs heures après l’accident, vu la nature difficile des terrains de la région.
Selon des sources de la protection civile, la situation n’a été entièrement maîtrisée que jusqu’à hier, après que tous les risques aient été écartés. Les équipes de « Sonelgaz » continuent de réparer et souder le gazoduc sous la haute surveillance des équipes de la protection civile et les forces de l’armée. Nos sources ont, en outre, affirmé que le retour à la normale nécessiterait au moins trois jours, d’ici là, les habitants de plusieurs régions de la wilaya de Jijel, resteront privés de gaz naturel.

2007-04-14
Par Kamel Bouzoualegh

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org