L’Algérie, 6e fournisseur en pétrole des Américains en 2006 :

14 milliards de dollars des recettes pétrolières proviennent des Etats-Unis

par Zineb M., Le Jeune Indépendant, 2 avril 2007

L’Algérie a été le sixième fournisseur de pétrole des Etats-Unis en 2006, selon les derniers chiffres publiés par l’American Petroleum Institute (API) sur son site. Sur une production de 1,4 million de barils par jour (Mb/j), 650 000 sont exportés quotidiennement vers les Etats-Unis, ce qui représente 5,3 % des importations américaines en or noir, selon la même source.

Durant cette période, les Américains ont acheté à l’Algérie pour 14 milliards de dollars de pétrole brut, absorbant ainsi 26,6 % des exportations nationales vers l’étranger. Ce montant considérable fait du pays de l’Oncle Sam le premier client de l’Algérie après l’Italie.

Premiers consommateurs d’hydrocarbures au monde avec 21,1 Mb/j, les Etats-Unis cherchent à diversifier leurs sources d’approvisionnement en se tournant vers l’Afrique. Outre l’Algérie, il y a le Nigeria et l’Angola qui figurent également parmi leurs principaux fournisseurs avec respectivement 1,115 Mb/j et 534 000 b/j.

Toutefois, le Canada, l’Arabie saoudite et le Mexique demeurent les traditionnels premiers fournisseurs des Etats-Unis avec des quantités respectives de 2,144 Mb/j, 1,460 Mb/j et 1,445 Mb/j. Les ventes de ces trois pays représentent respectivement 17,5, 11,9 et 11,8 % des importations américaines en pétrole.

Ils sont suivis du Venezuela avec 1,370 Mb/j. L’Irak, qui en est le septième fournisseur, vient juste après l’Algérie avec un volume de 553 000 b/j. Les quantités qui lui proviennent des pays de l’Organisation des pays exportateurs du pétrole sont de l’ordre de 5,451 Mb/j, soit 44,4 % de ses importations.

Globalement, le volume des importations américaines en pétrole durant 2006 a atteint 12,278 Mb/j, précise l’API, soit 59,6 % de leurs besoins. D’après le département américain de l’Energie, les Etats-Unis consomment, à eux seuls, près du quart de la production mondiale de pétrole qui est de 84,7 Mb/j en 2006.

La même source prévoit que la consommation énergétique américaine atteindrait 21,4 Mb/j en 2007. La tendance à la hausse de la consommation énergétique américaine offre de bonnes perspectives pour les pays exportateurs d’hydrocarbures tels que l’Algérie qui veut diversifier son marché pétrolier.

Z. M.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org